New York à Cape May

Le départ pour Cape May est prévu pour 11h00. On a le temps d’aller au magasin de pêche  » Fisherman’s Den North ». Nous y rencontrons le propriétaire et ce que nous pensions être un employé mais finalement serait plutôt un chum de pêche du proprio… Les deux bonhommes s’en donnent à cœur joie pour nous donner pleins d’informations, pleins de trucs et nous aider à choisir, parmi tout le matériel, un équipement qui correspond à nos besoins! Même que le chum du gars est aller chercher dans son pick up 3 leurres qu’il nous a donnés en nous disant qu’ils marchaient très bien mais que ce magasin-là ne les avait pas… Nous avons donc une canne à pêche aux gros qui nous permet de laisser traîner une ligne à l’eau pendant notre navigation, une plus petite pour lancer et un grappin. Également quelques babioles qui ressemblent à des jouets de Dollorama dont un Popper et une Daisy Chain… On se procure une petite cage à crabes également…Belle rencontre!!!

Nous quittons Sandy Hook à l’heure prévu. Soleil, vagues et houle sont au rendez-vous. La houle de 4 à 7 pieds est impressionnante pour nous, petits débutants! La houle et les vagues viennent de l’est, un restant de l’ouragan Maria qui est passée beaucoup plus loin au large. On débute à voile, vent du Nord 5 à 7 nœud. On fera quelques heures de voile puis le vent faibli, on part le moteur. Rapidement, Marcel ne se sent pas bien et vomi une fois. On lui donne une Gravol ainsi qu’à son frère qui a peur d’être malade et rapidement, ils se sentent mieux. Ils font une sieste en après-midi. En après-midi c’est moi qui ne file pas trop bien, je prends aussi une Gravol et je vais dormir. Je me réveille en pleine forme à 20h00 et Étienne va dormir à son tour (lui aussi avec une Gravol). Je veillerai jusqu’à minuit. Je capte les émissions de radio du New Jersey. J’écoute un Saturday Night Special sur la vie de Ricky Nelson et ses chansons populaires des années 60. ( »Hello Mary Lou », Poor Little Fool » etc) et ensuite tombe sur la station radio NPR (National Pubic Radio). J’écoute alors plusieurs reportages variés. C’est très intéressant et ça me garde réveillée. Vers 22 hrs, Yves (Dream Factory) m’appelle sur le VHF, il a déroulé son génois! Je prend ma lampe de poche pour constater qu’en effet, le vent s’est levé et est maintenant de l’ouest! Je déroule le génois, ce qui réveille Étienne, il vient m’aider pour hisser la grande voile. Il se recouche. Nous naviguons au large d’Atlantic City et de Wildwood visible de très loin dans la nuit avec toutes ses lumières de Casinos et de manèges… Je réveille Étienne vers minuit et je m’endors rapidement. Étienne démarre le moteur vers 3 hrs, le vent à beaucoup diminué. Il me réveille vers 6hrs. Il dormira seulement 2 hrs puisque nous arrivons à l’entrée de la baie de Cape May vers 8hrs, je le réveille pour la manœuvre d’entrée et nous jetons l’ancre en face de la base d’entraînement de la Garde côtière. Les enfants se sont réveillés en même temps qu’Étienne et ils rigolaient de nous voir surpris de les trouver dans la même chambre. La veille, ils se sont entendus en cachette pour passer la nuit ensemble dans la même chambre! Ce sera une petite journée tranquille entrecoupée de siestes et d’un peu d’école.

Nous passerons 4 jours à Cape May. Nous irons à la plage où les vagues sont magnifiques! Nous nous amusons à nous jeter dans les vagues! Nous auront le bonheur d’observer un groupe d’une vingtaine de dauphins qui se sont approchés à un mille du rivage. Ils sont très actifs, probablement en train de se nourrir (des coups de queue, des sauts, des accélérations). Je suis complètement gaga! Nous visitons le village de Cape May avec sa rue piétonnière et ses petites boutiques, les jolies maisons victoriennes, les vieux hôtels très bien conservés. Prochaine étape: traverser la baie Delaware jusqu’à Chesapeake and Delaware Canal…

 

Annie

2 réponses sur “New York à Cape May”

  1. Salutations à vous tous,

    C est très agréables de pouvoir vous suivre sur le blog. Vous semblez en bonne forme (sauf pour le mal de mer évidemment)
    et vous faites de belles rencontres. Les gens croisés au hasard sont parfois des aiguillages inattendus qui nous amène à faire de belles découvertes.

    De notre coté on commence a préparer notre voyage automnal a Destin et aussi la saison de ski. J espere louer un chalet pas loin de celui ou on était l hiver dernier. Johanne aimerait bien en profiter cette année.

    Bise a tous.

    Jean Pierre

  2. Merci pour ce partage! C’est palpitant et ça me fait voyager ! Bon courage.. oufff ça me donne la nausée juste d’y penser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.